Recevoir au centuple

Cher Ami,
Vous faites référence à : Marc: 10.29-31
Jésus répondit : Je vous le dis en vérité, il n'est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.
Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers.

Vous posez la question: " Étant fidèle dans les dîmes et les offrandes à mon église locale, j'aimerais savoir comment récolter le centuple dans sa vie comme il est promis dans Marc 10:30?"
Dieu respectera sa promesse si vous remplissez les conditions: Or les conditions que Jésus pose ne sont pas: "Être fidèle dans les dîmes et les offrandes à votre église locale" mais je cite:

- renoncer à sa maison. C'est le choix qu'on fait des musulmans: ils avaient le choix: soit avoir un bel héritage et renier Jésus.
- quitter ses frères. Choisir Jésus et être rejeté par sa propre famille: Cela est arrivé à beaucoup.
- quitter ses sœurs.
- quitter sa mère. C'est le choix douloureux qu'à fait Dini dans ce beau témoignage au lien:
- quitter son père. C'est le choix qu'à dû faire Mohammed dans "au delà du rêve" voir au lien suivant:  
- quitter ses enfants. C'est le choix qu'on du faire certains missionnaires pour aller annoncer l'Evangile: Charles Studd, Udson Taylord, etc.,
- renoncer à ses terres (= son héritage).

Apporter de l'argent en offrande pour Dieu n'est pas toujours une bonne action. Voyez ce qui est arrivé à Ananias et à Zaphira.
Cependant, un homme appelé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété
et garda une partie du prix, en accord avec sa femme. Il apporta le reste et le déposa aux pieds des apôtres.
Pierre lui dit : « Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu aies menti au Saint-Esprit et gardé une partie du prix du champ ?
S'il n'avait pas été vendu, ne te restait-il pas ? Et, après l'avoir vendu, n'avais-tu pas le droit de disposer du prix ? Comment as-tu pu former dans ton cœur un projet pareil ? Ce n'est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. »
Quand Ananias entendit ces paroles, il tomba et expira. Une grande crainte s’empara de tous ceux qui l'apprirent.
Les jeunes gens se levèrent pour envelopper le corps, puis ils l'emportèrent pour l'enterrer.
Environ trois heures plus tard, sa femme entra sans savoir ce qui était arrivé.
Pierre lui adressa la parole : « Dis-moi, est-ce bien à ce prix que vous avez vendu le champ ? » « Oui, répondit-elle, c'est à ce prix-là. »
Alors Pierre lui dit : « Comment avez-vous pu vous mettre d'accord pour provoquer l'Esprit du Seigneur ? Ceux qui ont enterré ton mari sont à la porte et ils vont t'emporter, toi aussi. »
Elle tomba immédiatement aux pieds de l'apôtre et expira. Quand les jeunes gens rentrèrent, ils la trouvèrent morte et l'emportèrent pour l'enterrer à côté de son mari.
Une grande crainte s'empara de toute l'Eglise et de tous ceux qui apprirent ces événements. 
(Actes 5.1-11)

Ananias et Saphira ont donné une somme importante à l'église. Mais leur motivation était mauvaise: Il voulaient les louanges des frères et sœurs. Ils ont dû mentir en faisant croire que c'était le prix total du champ. Dieu les a sanctionné. Leur motivation était mauvaise. Ce n'était pas par amour de Dieu et de leur frères et sœurs, mais par orgueil qu'il donnaient.

Vous de même, si vous ne donnez pas par amour, mais parce que vous attendez que Dieu vous le rende multiplié par 100, vous ne faites pas preuve d'amour mais de cupidité!
On ne peut tromper Dieu: Il voit au plus profond de nous.

Vous devez aimer Dieu vraiment et aimer votre prochain sans hypocrisie. Voyez le document joint:
"Facile Quel est le commandement le plus facile"

Que le Seigneur vous bénisse et vous enseigne ses voies qui sont parfaites.
Bien fraternellement en Christ.
Alain

Commentaires et Base de connaissances